Qu’est-ce qu’une ligne d’existence?

existence!

Qu’y a-t-il s’il n’y a rien ?

Des lignes partout, des lignes en tout sens :

les lignes d’existence.

Car qu’est-ce qui existe, si toutes les choses ne sont rien?

Seulement leurs limites.

Car quel

peut bien être le sens

de ses limites que nous traçons partout,

entre ce qui n’existe pas et ce qui n’existe pas,

sinon de tracer la ligne d’une

existence possible ?

–   La ligne du temps : notre existence est successive, comme une trajectoire sauve par la fuite.

–   La ligne des limites : toutes les choses se bornent dans l’espace, selon des interstices où nous traçons nos trajectoires.

–   La ligne de la lumière, que le soleil, fortuitement, pose sur la peau des choses.

–   Les lignes du langage, en un filet, en un réseau qui rend le rien habitable.

–   La ligne de nos mots, qui articule nos trajets en une biographie, un livre que la mémoire peut…

View original post 12 mots de plus

Elle te dit

CarnetdeMarseille

img_0286

Doigts glacés
yeux caramel
elle te dit qu’elle vit du côté de la mort
du côté de tous ceux
pour qui le ciel un jour s’est obscurci
elle dit que sa vie
ne pèse pas plus
qu’à l’aube, la griffure d’un moineau
sur la terre gelée des parcs et des jardins
elle dit que nos vies éparpillées
s’enfoncent à petits pas
chaque jour un peu plus
vers le silence éclaboussé de villes rasées
de rues vidées de leur sang
de maisons débarrassées de leur chair
de femmes, d’hommes et d’enfants dévastés

elle dit que pourtant
alors qu’approche le chaos
plus personne ne crie
nulle part
elle dit aussi que malgré l’horreur
nulle part où aller hurler et puiser une espérance

sans voix tu regardes ses lèvres pourpre
souffler vers toi chaque syllabe
à la trace tu suis ses mots
traverser son âme
danser sur ses dents enfantines
et percer ton…

View original post 75 mots de plus

Comme horizon, l’éternité…

Le vent qui souffle

     Les Vases communicants sont des échanges croisés de textes et d’images entre sites ou blogs imaginés par François Bon (Tiers Livre) et Jérôme Denis (Scriptopolis), qui ont lieu chaque premier vendredi du mois. Leur animation et la collecte des textes sont assurées par Marie-Noëlle Bertrand  après l’avoir été pendant de longues années par Brigitte CélerierpuisAngèleCasanova. Marie-Noëlle m’a proposé de très belles photos entre lesquelles je n’ai pas pu choisir et qui ont chacune guidé mon envie d’improviser avec elle sous la forme de septains vers de lointains horizons. Je remercie Marie-Noëlle pour la publication de mon texte sur son blog et j’accueille ici le sien avec une profonde amitié.

***

oiseaux-noirs

E ntretenir en soi, comme merveilles,
toutes les couleurs, harmonie du monde,
la lueur d’or des couchers de soleil,
des nuages cendrés le cri dans l’onde.
la clarté au bout de…

View original post 144 mots de plus